L'Ikat, les origines


Il existe différents moyens de tissage et de teinture très anciens utilisés pour la confection des tissus. Parmi eux, certains ont su garder leur renom et prestige. Ils ont également marqué les périodes et les âges et se sont imposés comme référence. C’est le cas de l’Ikat. 

Aujourd’hui, la Maison Khel, créateur français de référence de coussins et de textiles d’intérieur haut de gamme en soie Ikat, vous amène voyager dans ce merveilleux  univers du fait main.


Partons donc à la découverte de ce somptueux tissu : Quel est-il ? D’où vient-il ? 

L’Ikat est une technique de tissage et de teinture qui consiste à créer une image en teignant en premier lieu le fil de trame de différentes couleurs à des places très précises. Cela, afin d’avoir au moment du tissage des éléments du dessin qui apparaissent par la juxtaposition de fils et couleurs au bon endroit.
 
En Indonésie, le mot ‘Ikat’ signifie ‘nouer’ ou ‘attacher’. Néanmoins, on le retrouve aussi dans d’autres pays de l’Orient et d’Asie. La question qui se pose alors : à quand et où remonte la naissance d’Ikat ?
La procédure de l’Ikat est utilisée dans de nombreux pays du monde comme l’Amérique du Sud, l’Inde et même en Asie du Sud-est. Malheureusement, les tissus se conservant plus difficilement que des statues ou des monuments, ils ne peuvent nous conter leur histoire... Cependant, certains écrits ont permis de tracer l’itinéraire de l’Ikat à travers les âges et les temps.
Écrite au XVe, la chronique de Moujied-Din narre l’histoire des débuts de la Mosquée Al-Aksa de Jérusalem, mais à la fin du VIIe siècle, il est dit dans cette même chronique que les serviteurs portaient des habits en étoffe bariolée asab. Le mot asab qui signifie en arabe Ikat.
 
D’autre part, le Kitab al-Aghani rapporte dans son recueil poétique que les tissus asab étaient vendus dans les foires Yéménites au VIe siècle. De nombreux écrits ont parlé de l’Ikat au fil du temps.
Il est certain que l’Ikat existe depuis longtemps avant notre ère et qu’il était très convoité. Ainsi, on le trouvait en Inde, en Chine et en Orient. En revanche, il reste très difficile de dire avec certitude sa provenance exacte. A travers son voyage dans le monde, différentes cultures et régions se sont inspirées des Ikats des pays voisins ou de ce qu’ils achetaient chez les marchands. Ils ont pu raconter leurs histoires qui ont évolué de génération en génération. Nous pouvons donc affirmer en dépit des temps passés que l’Ikat demeure un tissu d’exception extrêmement chéri des amateurs de décoration.

Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés



Sale

Momentanément indisponible

Épuisé